Alors que les taux d’intérêt des obligations d’Etat à 10 ans, les OAT françaises et le Bund allemand se tenaient à peu près dans les mêmes taux depuis la création de l’euro, depuis le début de la crise de la dette, l’écart des taux se creuse.

Début novembre 2011, l’écart de taux était de 1.48%, soit 148 points de base, à la mi-novembre 2011, l’écart était de 2%, soit 200 points de base, et à la fin novembre 2011, l’écart est de 1.62%, soit 162 points de base.

Il y a un réel divorce par les taux du couple franco-allemand, devant le financement de la dette d’Etat.

L’objectif de l’euro était une meilleure intégration et convergence économique entre les deux pays, mais depuis la crise de la dette, c’est l’inverse qui se produit !