«L'euro existera t'il toujours à Noël ?», « Une chance sur deux pour que l’euro n’existe plus à Noël », que veut réellement nous dire Jacques Attali.

Quand Jacques Attali utilise cette formulation volontairement provocante quel message veut-il réellement faire passer ?  

Il nous dit, pour éviter cette situation pour lui catastrophique, qu' il faut faire trois choses.

  • La première, que la BCE puisse racheter de la dette des Etats européens.
  • La deuxième, donner les moyens à l’Union Européenne de contrôler les déficits budgétaires des Etats membres.
  • Et enfin, la troisième, que l’Union Européenne puisse émettre des obligations, les fameux « Eurobonds ».

En résumé, c’est transformer l’Union Européenne en Union Fédérale, sur le modèle des USA.  Les Etats membres perdant toute souveraineté budgétaire, au profit de l’Europe fédérale.

Seule question que ne pose pas Monsieur Attali, les citoyens européens vont-ils être consultés ?