standardandpoors

L’annonce de l’agence de notation Standard & Poor’s de placer sous surveillance négative 14 pays de la zone euro, dont la France, vient encore accentuer la pression sur la gestion de la dette.

En annonçant pour la France, une dégradation possible de deux notes d’un coup, S&P, acte de fait que le triple A est déjà perdu depuis plusieurs mois, mais probablement pour des raisons diplomatiques, l’annonce officielle n’est pas faite.

En perdant deux notes, la France passerait de AAA à AA, sautant directement la case AA+. Pour les cinq autres pays de la zone euro concernés par cette dégradation, l’Allemagne, les Pays-bas, l’Autriche et la Finlande, la dégradation ne serait que d’un point, de AAA à AA+.

Le risque pour la France, est bien sûr d’être exclu du groupe des cinq encore bien cotés.

Quel serait alors le poids d’un accord franco-allemand avec une note de sa dette de AA pour la France ?


Le gouvernement français ne semble pas prendre la mesure du risque de déclassement que cela représente par rapport aux partenaires européens de la France.