Dernièrement, les derniers taux appliqués par les marchés pour financer la dette anglaise sont apparus plus bas que ceux appliqués pour financer la dette allemande.

L’économie et la dette anglaise n’en sont pourtant pas considérées comme meilleure, mais les marchés semblent donner une prime à une dette souveraine, qu’à une dette fédérale.

Or la dette allemande semble être de plus en plus considérée comme une dette fédérale européenne, au vu des traités qui lient ce pays au reste de l’union Européenne.